Les registres paroissiaux de Germagnat : des trésors retrouvés

Les registres paroissiaux de l’Ancien Régime sont des documents uniques et des ressources très précieuses pour les généalogistes et les chercheurs. Ils sont une mine d’informations insoupçonnée : ils fourmillent parfois d’anecdotes inattendues sur la vie quotidienne et des événements marquants de l’histoire des communes aindinoises.

Les registres paroissiaux de Germagnat trouvés cet été par un heureux hasard dans une vieille armoire de la maison de campagne d’un particulier et remis aux Archives départementales de l’Ain en sont un bon exemple.

Ces trésors retrouvés sont trois petits cahiers reliés en parchemin de la paroisse Saint-Germain de Germagnat. Ils renferment non seulement des actes de baptême entre 1588 et 1669 mais aussi quelques notes sur le bétail, les foires et la peste qui a touché le village en 1607. Le premier registre remontant à 1588 se veut unique. En effet, antérieur à l’Ordonnance de Saint-Germain-en-Laye de 1667 codifiant la justice civile, il n’a pas été tenu en double comme l’exige cette dernière.

Ces cahiers, qui sont la propriété de la Commune de Nivigne-sur-Suran, viendront compléter la collection lacunaire des registres paroissiaux qu’elle conserve et dont le premier registre identifié date de 1661.

Ils ne pourront pas être communiqués au public du fait de leur mauvais état mais les Archives départementales mettront tout en œuvre pour qu’ils soient restaurés et numérisés afin qu’ils soient portés à la connaissance de tous.

Si un jour, vous retrouvez l’un de ces trésors perdus dans un vide-grenier ou en débarrassant une maison de famille, n’hésitez pas à prendre contact avec les Archives départementales.