Filigranes dévoilés

25 image(s)

Ou l'histoire cachée des papetiers

En France, le papier est utilisé pour la première fois comme support de l’écriture au 13e siècle. Les premiers moulins à papier français apparaissent au 14e siècle. A cette époque, le papier est produit grâce à une pâte de chiffons ou de chanvre étendue sur un châssis rectangulaire. Ce châssis contient un grillage de fils métalliques horizontaux et verticaux, ainsi qu’un dessin formé de fils de cuivre ou de laiton soudés : le filigrane (du latin filum, fil, et granum, grain). Ce dessin, qui est la marque spécifique de chaque fabricant, apparaîtra en transparence dans la feuille de papier une fois égouttée et séchée. Encore utilisé aujourd’hui dans la fabrication des papiers artisanaux, le filigrane peut également renseigner sur la qualité et le format du papier (dessin d’une grappe de raisin pour le format « raisin », par exemple). Cette galerie présente un florilège de filigranes présents dans les papiers des Archives de l’Ain, du 14e au 20e siècle.


  • 1 T 1979
  • 1 T 1979
  • 1 T 2035
  • 1 T 2035
  • 1 T 2035
  • 1 T 2198
  • 1 T 2198
  • 3 E 24928
  • 3 S 2
  • 8 V 47
  • 8 V 47
  • 8 V 47
  • 12 X 21
  • 16 J 8
  • 1 C 323
  • 1 C 323
  • 1 E 136
  • 1 E 136
  • 1 E 339
  • 1 E 339
  • H 545
  • M 537
  • NC
  • NC
  • NC